Perdre son manuscrit : un drame!

fountain-pen-447576_640

L’an dernier, j’ai fait une gaffe monumentale. J’ai écrit énormément pendant l’été sans prendre la peine de faire une copie de sauvegarde de mon document. Lors d’un incident, j’ai perdu la dernière version de mon manuscrit, et tout ce que j’avais écrit pendant les deux derniers mois.

Le drame

Au début, je n’arrivais pas à croire que j’avais fait une chose aussi stupide. Je m’en suis voulue. Je me suis traitée de tous les noms. Et j’avais le goût de pleurer. Je revoyais en boucle les mêmes images défiler au ralenti : moi qui trébuchais, puis mon ordinateur portable qui me glissait des mains pour aller s’écraser sur le plancher, détruisant la clé USB qui y était insérée. C’était tout un drame!

La panique

Paniquée, j’ai pris ma clé crochue et je l’ai insérée dans mon autre ordinateur, pour voir si elle fonctionnait toujours. J’ai essayé et réessayé d’ouvrir mon document, mais il n’y avait rien à faire. C’était un vrai cauchemar.

L’espoir

Je voulais sauver mon manuscrit à tout prix. Je me suis renseignée : j’ai trouvé un magasin informatique qui offrait un service de récupération de données sur les clés et disques durs endommagés. Je leur ai remis la clé qui contenait mon précieux document. On m’a dit qu’il y avait de l’espoir, mais que ça me coûterait un bras. J’ai à peine hésité.

L’attente

Dans les semaines qui ont suivi, je me sentais comme une mère dont l’enfant est aux soins intensifs. J’attendais que le téléphone sonne pour qu’on me dise qu’il allait survivre. Ce n’est que deux mois plus tard qu’on m’a dit qu’il n’y avait rien à faire.

Un signe?

À ce stade, je me suis demandé si ce n’était pas le signe que je ne devais pas écrire ce livre. Surtout lorsqu’on écrit sur un sujet tabou qui peut choquer certaines personnes, on est en droit de se poser la question. Mon insécurité était grande. Mon manque de confiance en mon talent aussi. Peut-être que si j’avais tout perdu, c’est que mes écrits n’en valaient pas la peine? Peut-être que c’était une mauvaise idée et qu’il valait mieux y renoncer?

Oui, mais comme une amie me l’a fait remarquer, peut-être était-ce le signe que je pouvais faire mieux. Alors pourquoi ne pas me retrousser les manches?

La leçon

Ensuite, tout est devenu clair. Au fond, c’était un test. La vie mettait ma volonté à l’épreuve. Est-ce que j’allais vraiment tout réécrire? Est-ce que ça en valait la peine? Est-ce que j’y tenais suffisamment?

OUI! J’ai compris à quel point mon manuscrit est PRÉCIEUX pour moi. Mes histoires valent de l’or. Ma vie est tellement terne quand je n’écris pas! C’est justement l’écriture qui donne de la saveur à ma vie. Ça lui donne un sens. C’est ma passion. Écrire me fait sentir vivante. Et c’est ça qui est important.

Ma résolution

Depuis cette mésaventure, j’ai pris la résolution de persévérer dans mon écriture. Parce que ça me fait du bien. Je n’ai pas la prétention de dire que mon manuscrit sera publié, qu’il deviendra un best-seller et encore moins qu’il changera le monde… mais je sais qu’écrire me procure de la joie. Alors pourquoi est-ce que je m’en priverais?

Bref, si vous écrivez, prenez conscience de l’importance que votre projet d’écriture a pour vous… et gardez toujours une copie de sauvegarde!

Mariko Beaupré

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s