STOP OU ENCORE ?

photo-1427805371062-cacdd21273f1J’en suis à la dernière mouture de mon premier roman, avant de tenter la grande aventure de la publication. Bien que j’aie célébré toutes les phases de l’écriture jusqu’ici, ce dernier sprint ne me procure que du déplaisir! J’ai lu qu’il n’y avait que deux pulsions à la base de tous les sentiments : l’amour et la peur. J’en rajouterais un autre : le courage.

Le courage d’avancer
Je ne peux pas rester éternellement dans ce moment. Si j’aime, je continue, vrai? Et si je déteste, j’arrête? Comme chantait Plastic Bertrand : «Stop ou encooore». J’adore écrire, j’aime mon manuscrit… alors pourquoi je suis bloquée, là, juste avant la fin? Pourquoi je ne termine pas? Parce que j’ai peur, bêtement.

Le courage de reconnaître
Eh oui, j’ai peur. De ne pas me trouver un éditeur, de me trouver un éditeur, de ne pas être choisie, d’être jugée, d’être connue, de rester inconnue, de laisser aller mes personnages, de trouver un autre projet, de ne pas avoir de nouveau sujet, bref, vous voyez le genre. J’ai peur, point. Mais une fois ces peurs mises au jour… elles perdent de leur pouvoir, comme le squelette dans le placard!

Le courage d’affronter
Il faudra bien un jour que j’y mette le point final, à cette dernière version! Mais peut-on laisser aller son travail quand on a la ferme conviction qu’il pourrait être mieux, que rien n’est parfait? Qu’on pourrait relire, oh, juste une autre petite fois, rien que pour peaufiner telle scène, trouver un mot plus précis ici, couper encore un peu là. Il me faudra bien un jour arrêter de l’écrire, ce bouquin, si je veux qu’on le lise!

Le courage d’abandonner
Qu’est-ce que je perdrai en le laissant aller? Bon Dieu! Je traîne ce roman depuis quatre ans! C’est comme ma plante préférée ou un animal de compagnie, ça se laisse aimer, ça se laisse bichonner. Ça grandit, ça évolue. Mine de rien, ça respire ton air, ça occupe de l’espace. On s’attache et puis… il faut l’abandonner à sa destinée imparfaite, avec, eh oui, cette petite scène que l’on n’a pas peaufinée, ce mot inchangé, ce petit bout qu’on n’a (finalement) pas coupé.

Le courage de renaître
J’ai fini par affronter l’inévitable sentiment d’inachevé et je poursuis mon travail. J’ai toujours peur, mais ça ne me paralyse plus. Et, bonne nouvelle, une autre idée de roman germe dans mon compost. D’autres personnages se profilent déjà. Ils demanderont tout mon temps, mon attention. J’ai déjà hâte de m’y mettre, de retrouver le buzz de la création, cette drogue dure à laquelle je ne peux résister, que j’adore, qui me fait peur… Allez, courage, ma petite.

Anne-Marie Desbiens

Publicités

10 réflexions sur “STOP OU ENCORE ?

  1. Sois comme un promontoire contre lequel les flots viennent se briser a dit Marc Aurèle.
    Anne-Marie, ton imagination sera ce promontoire contre lequel les mots, les personnages, tels des aimants, viendront s’agglutiner…avant de « couler » de ton stylo tel un torrent plein de vie !

    J'aime

  2. Bravo Anne Marie, j’ai bien aimé l’association peur et courage, car on peut l’associer à diverses situations dans notre vie. Je crois que la passion d’écrire ne mérite pas que tu l’abandonnes.

    J'aime

  3. Il faut laisser aller et le destin s’en chargera. J’ai réussi à publier mon roman l’an dernier chez Clermont éditeur. Le parcours ne fut pas sans embûches. Il y a eu des non, des ouinnnnnn peut-être et le fameux oui. Et c’est là que le vrai travail commence: on doit émerger de cette marre d’auteurs (excellents pour la plupart) et espérer que notre histoire en vienne à toucher le plus de gens possibles. Je te souhaite la meilleure des chances et surtout, continue à écrire en attendant le fameux oui. Caroline L.P

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s