Ville de droitiers, un texte de Mariko

Vous est-il déjà arrivé d’être témoin de la détresse d’un inconnu? Si vous êtes pressé et que vous croisez un étranger qui a besoin d’aide, qui est victime d’une agression ou d’une autre injustice, aurez-vous le réflexe de lui porter secours?

Mariko nous raconte une histoire qui illustre comment l’attitude d’une seule personne peut tout changer. Cette lecture ne laissera personne indifférent.

monkey-dont-see

Pour lire la nouvelle de Mariko intitulée Ville de droitiers, cliquez sur ce lien: Ville de droitiers.

Et si le coeur vous en dit, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire en bas de page! Nous aimons vous lire.

Publicités

5 réflexions sur “Ville de droitiers, un texte de Mariko

  1. Malheureusement, quelle femme n’a pas déjà eu à subir cette intimité forcée dans un métro…
    Un texte qui reflète bien les « maladies » dont nos atteints nos villes et leurs habitants

    J'aime

    1. Bonjour Nathalie!

      Merci pour votre commentaire. En effet, c’est le genre d’histoires qui se produit encore trop souvent… et la tendance de plusieurs personnes à ne pas aider son prochain n’aide pas à changer les choses!

      J'aime

  2. Pourquoi ne pas avoir intitulé cette histoire « L’île des trois singes » ? Cette historiette est choquante. Peut-être que ce genre de situation arrive trop souvent malheureusement mais il y a un bout à tout pour ne rien dire et s’écraser devant cette humiliation. Et voilà, que toute la vie de cette femme sera marquée à jamais. Personnellement, ma quête de justice et de droiture contre tout type d’événements indignes m’empêche d’apprécier. Dans cette histoire, il aurait fallu un « NON » catégorique dès le départ. Par contre, j’aime le style d’écriture de l’auteur.

    J'aime

  3. Bonjour Michel,

    Merci pour votre commentaire.

    Vous avez bien raison: cette histoire est choquante! Et en théorie, nous savons bien que le « NON » catégorique aurait été la meileure réaction. Cependant, dans la réalité, ce n’est pas toujours aussi simple. Il est humain d’avoir le réflexe de rester bouche bée sous l’effet de la surprise ou de la peur, d’être indifférent face à la souffrance d’un inconnu, ou d’être ignorant des conséquences que peuvent avoir certains gestes. Chez certains, le malaise peut même donner envie de rire! Les émotions prennent alors le dessus sur le rationnel et on peut regretter sa réaction pendant des années par la suite.

    Malheureusement, cette fiction est une réalité pour bien des gens. C’est pourquoi il faut dénoncer. En écrivant, j’espère bien provoquer quelques prises de conscience, question de changer le monde à ma façon. Je rêve d’un monde où les gens auraient toujours le réflexe de s’entraider, même entre inconnus.

    J'aime

  4. Oserai-je ajouter à mon premier commentaire …que si il existe une « journée de la Femme », tous les autres jours de l’année sont trop souvent celles des hommes !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s